1. La définition :
L’hypertension artérielle (HTA) se définit comme une augmentation de la pression artérielle (pression du sang dans les vaisseaux) par rapport aux valeurs normales. La valeur seuil au repos pour une TA normale est de 140/90mmHg, au-delà on parle d’hypertension. Mais pour parler d’HTA il faut constater une élévation de la tension à plusieurs reprises (plusieurs consultations, sur 3-6 mois) +++

2. Les différentes causes :
Il existe plusieurs mécanismes intriqués à l’origine de l’HTA plutôt reconnus comme des facteurs de risque que comme une cause directe de l’HTA. La majorité des patients ont une HTA dite essentielle, c’est à dire sans cause connue.

Les facteurs de risque d’HTA :
– Mauvaise hygiène de vie :
Alimentation trop salée
Alimentation pauvre en fruits et légumes
Consommation trop importante d’alcool
Activité physique insuffisante
Surpoids et obésité
Tabac
Stress
Hypercholestérolémie (trop de mauvais cholestérol : cholestérol LDL)
– L’âge : augmentation du risque avec l’augmentation de l’âge
– L’origine ethnique (Antilles et Sud de l’Asie)
– Les antécédents familiaux : le risque augmente si les parents (apparentés au 1er degré) ont eu de l’HTA.

Les causes organiques d’HTA (non-essentielle) : pathologies des artères rénales, pathologies des surrénales et les pathologie de la thyroïde.

3. Les différents signes de la maladie :
La maladie peut être silencieuse cliniquement, c’est à dire ne pas donner de symptômes, au début. On parle de maladie silencieuse.

Les symptômes évocateurs :
– Maux de tête ne cédant pas aux antalgiques
– Fatigabilite, insomnie
– Epistaxis (saignement de nez)

La maladie peut aussi se révéler par l’une de ses complications.

4. Comment diagnostiquer ?
Le diagnostic se fait par la mesure de la pression artérielle soit au cabinet médical après plusieurs prises, au repos, sur plusieurs rendez-vous ; soit par la réalisation d’auto-mesure au domicile avec élaboration d’un tableau de surveillance (3 mesures avant le petit-déjeuner, 3 mesures avant le coucher pendant 3 jours consécutifs permettant de faire une moyenne des 18 mesures) ; soit par la réalisation d’une MAPA (mesure ambulatoire de la pression artérielle) qui mesure la TA régulièrement pendant 24h pour définir une moyenne.

5. Quel retentissement ?
Après le diagnostic, le médecin traitant évaluera le retentissement de l’HTA sur les autres organes en réalisant des examens complémentaires. Il pourra réaliser un examen sanguin (glycémie et bilan lipidique, évaluation de la fonction rénale), un ECG et une épreuve d’effort pour évaluer le retentissement cardiaque, un fond d’oeil pour évaluer le retentissement sur les artères cérébrales et un écho-doppler des gros vaisseaux pour évaluer l’état artériel.

6. Quels traitements ?
Le premier traitement consiste à modifier son mode de vie. La tension doit être réévaluée 3 mois après un rééquilibrage alimentaire, le démarrage d’une activité physique, l’arrêt du tabac…
Si la tension n’est toujours pas contrôlée après modification du mode de vie, il faudra introduire un traitement médicamenteux qui sera choisi en fonction de vos antécédents, de votre âge, de votre mode de vie avec votre médecin traitant. Le contrôle régulier de la tension doit être poursuivi pour adapter la thérapeutique (ajouter un traitement, diminuer ou augmenter une dose).

7. Quelles complications ?
Les vaisseaux soumis à des pressions trop élevées vont être endommagés ainsi que le coeur. Le risque de survenue de complications augmente avec la survenue d’autres pathologies concomitantes (diabète, hypercholestérolémie).

Les complications peuvent être :
– Accident vasculaire cérébral par des lésions des artères cérébrales
– Hypertrophie cardiaque (le muscle grossit pour lutter contre l’hyperpression dans les vaisseaux) pouvant aboutir à une insuffisance cardiaque.
– Infarctus du myocarde par lésions des artères irriguant le coeur (les coronaires)
– Artérites des membres inférieurs par lésions directes de la paroi des vaisseaux qui deviennent rigides et diminution de la perfusion sanguine en dessous (dans les pieds)
– Lésions des artères rénales avec insuffisance rénale chronique
– Rétinopathie pouvant conduire à la cécité.

Alors mesdames c’est le moment de changer son regard sur son corps et de se prendre en main 

Le cœur on l’aime on en prend soin 🙏🙏

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here